Concevoir un site comme celui-ci avec WordPress.com
Commencer

Festival de Cannes 2022 #02 – Plan 75 de Chie Hayakawa

Les premiers émois de la billetterie étant passés, on prend le rythme et on retrouve le sourire.

Ca tombe bien, le film de l’après-midi a prévu de tester la résistance de nos zygomatiques avec un sujet plutôt déprimant. Que faire du quatrième âge dans notre société où les inactifs sont perçus (par certains) comme un fardeau ?

C’est une réalisatrice japonaise, Chie Hayakawa, qui s’attaque au sujet, inspirée par un fait divers datant de 2016. Un massacre dans un établissement pour personnes handicapées. Un jeune de 26 ans avait décidé de les « euthanasier par la force », estimant que ça ne valait pas la peine pour elles de vivre et que leur mort permettrait de « revitaliser l’économie », puisque techniquement, leur vie coûtait plus cher à la société qu’elle ne rapportait. Bilan : 19 morts, 25 blessés, un cauchemar. (Si vous voulez en savoir plus, article Les Echos)

Ainsi est né Plan 75, solution fictive à la surpopulation de vénérables vieux.

Plan 75 de Chie Hayakawa

De quoi ça parle ?

Au Japon, pays du seppuku et des kamikaze, la tradition est de faire passer l’intérêt de la collectivité avant son intérêt personnel. Dans ces conditions, il est demandé aux personnes âgées de ne plus peser sur la jeunesse, et de s’auto-supprimer.

Un système de suicide de masse est mis en place par le gouvernement.

Dans un cheminement parallèle, nous suivons le parcours de deux petits vieux adhérant au Plan 75, et de deux employés du centre qui se posent beaucoup de questions.

Pourquoi voir ce film ?

Warning, ce film n’est pas un film de divertissement, c’est un essai. Si vous voyez écrit « science-fiction » dans le descriptif, ne vous attendez pas à voir un genre de Bruce Willis sauver des mémés. Abandonnez toute velléité de rebondissements scénaristiques.

Passée cette mise en garde, Plan 75 est un excellent film d’auteur, catégorie « un certain regard », qui soulève beaucoup de questions, et une fois n’est pas coutume, y répond également.

Comment faire accepter le Plan 75 par la société ? Comment toucher une population cible et la convaincre d’y souscrire ? Comment éviter que les adhérents au Plan 75 ne changent d’avis avant leur suicide ? Comment industrialiser la mort pour qu’elle soit la moins onéreuse possible ? Peut-on en tirer du profit ? Peut-on compter sur le volontariat ? A priori, et comme il est rappelé dans le film, personne ne se donne la mort par pur plaisir.

Et pourquoi pas abaisser l’âge limite de l’euthanasie altruiste à 65 ans ? Après tout, il n’est jamais trop tôt pour mourir. Pensez à vos enfants, à vos petits enfants. Avez-vous envie d’être un fardeau pour eux ? Ou voulez-vous plutôt qu’ils conservent un bon souvenir de vous ?

Le rythme est lent, les développements s’enchaînent petit à petit, et on oscille entre horreur face à ce système implacable, et débat autour de la liberté d’euthanasie. Mais si on doit respecter la volonté de chacun, la société est aussi responsable de ne pas offrir à ses séniors des conditions de vie dignes, pouvant les inciter à vivre leur vie jusqu’au bout. Solitude, pauvreté, obligation de travailler de plus en plus tard…

Si Plan 75 évoque la société japonaise où le vieillissement de la population est d’une actualité brûlante, nous n’en sommes pas loin non plus en France, avec les débats à venir sur l’âge de départ à la retraite.

Chacun pourra trouver dans ce film un écho à ses réflexions personnelles. Difficile de trouver une thématique plus universelle que celle de la fin de vie.

(BREAKING NEWS, JOIE TOTALE, ce film a reçu une mention spéciale pour la caméra d’or !)

A bientôt pour un film iranien, dans lequel les prostituées sont à l’honneur. (Enjoy !)

Retrouvez les précédentes chroniques du Festival de Cannes 2022 :

#01 Triangle of sadness de Ruben Östlund

6 commentaires sur « Festival de Cannes 2022 #02 – Plan 75 de Chie Hayakawa »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :