Le défi Phantasmagory édition septembre 2020

[UN BON FILM AVEC…]

Hé, les gens, vous aimez les défis ?

La semaine dernière, je n’ai pas posté d’article sur la Monstrothèque, car j’ai participé au défi cinéma proposé par l’équipe du blog Phantasmagory.

L’objectif : trouver un film correspondant à un thème imposé.

En septembre 2020, c’était :

 « Un film dans lequel quelqu’un prononce le mot « ladies »…« 

Évidemment, j’ai opté pour un film de monstre, on ne se refait pas. Mais un petit gentillet, avec de l’amour, de l’humour et du jazz. Il se nomme Certains l’aiment chaud et a été réalisé par Billy Wilder en 1959.

Ce film en noir et blanc a bousculé en son temps la censure américaine. Dedans, vous y trouverez Marilyn Monroe qui roule une pelle à des bonshommes, un gâteau qui explose, une contrebasse percée et le plus chouette des enterrements.  Encore aujourd’hui, c’est une des plus drôles comédies que je connaisse.

Enfin voilà… Je dis ça, je dis rien. Mais en attendant que je vous refasse un article pour vous expliquer en quoi il s’agit d’un film de monstre, vous pouvez déjà aller faire un tour sur le blog de Phantasmagory et voir en quoi ce film parle de ladies.

Vous y verrez aussi en même temps une chouette analyse d’Usual Suspect par Manon Koken et de Sucker Punch par Marine Moutot.

Cliquez donc, si le cœur vous en dit !

Et merci à eux de m’avoir tendu le crachoir. =D

N’hésitez pas à participer le mois prochain, si vous connaissez de bons films dans lesquels un train coupe ou arrête une course poursuite.

Enjoy !

5 commentaires sur « Le défi Phantasmagory édition septembre 2020 »

    1. Il faudrait que je prenne le temps de m’y atteler. Ça me plairait bien mais en ce moment je n’ai pas trop le temps.
      En tout cas bravo pour ton article sur Some Like it Hot, Il est vraiment passionnant et fort bien documenté. J’y ai appris plein de choses, notamment sur l’usage du terme « ladies » et « girls » étayé par ce fameux article que tu cites.
      Je me souviens que Marilyn était déçue que le film ne soit pas tourné en couleur (parce qu’elle « rendait beaucoup mieux en couleur » disait elle), ce a quoi Wilder avait répliqué qu’il faudrait trop demaquillage sur le visage des deux acteurs en version couleur pour dissimuler suffisamment leur pilosité faciale.
      Comme quoi, pas si facile de devenir une Lady. 😉

      J'aime

    1. Si jamais tu as besoin de titres… =) Il paraît qu’en tant qu’actrice, elle était insupportable. Mais à l’écran, franchement, on n’y voit que du feu. Elle n’a pas tourné que des comédies, son répertoire est plutôt intéressant.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :