La Kube : la box des amoureux des livres

Aujourd’hui, petite parenthèse sur une expérience consommateur qui me tient à cœur.

Depuis un certain nombre d’années, j’ai tendance à offrir des livres personnalisés à mes proches et amis. Pour moi, le livre est LE cadeau original que nous ne risquons pas d’avoir en double, qui fait voyager pour un prix modique, et qui ne gratte pas dans le bas du dos comme les pulls en mauvaise laine de mamie. Le livre est sexy. Il a tout pour plaire. Seulement, on m’a fait comprendre…

Noël ? « Oh, un livre, c’est gentil ! »

Anniversaire ? « Oh, deux livres, fallait pas ! »

Noël de l’année suivante : « Nan, mais arrête, je préfère encore une boîte de chocolats. »

Bref, j’ai cherché les problèmes. Malgré tout, je n’arrive pas à offrir autre chose.

C’est alors que l’on m’a présenté la… Kube.

Coffret Kube à thème « Irlande » (cliché provenant de leur site web)

Concept étrange, la Kube, au tout début, n’est rien d’autre qu’une feuille imprimée avec un code à entrer dans un site internet.

Tout le monde connaît les abonnements mensuels : les thé-box, ciné-box, les diverses miam-box (oui, comme dans la pub)… Je crois qu’on a tous testé un jour ou l’autre. Pareil pour les cartes cadeaux. Ce sont des classiques du sapin.

La Kube présente une différence fondamentale : elle est personnalisée par VOUS. ( donc par moi. Enfin, par le bénéficiaire, quoi.)

Quand vous activez votre carte cadeau (ou votre abonnement, pour ceux qui s’auto-offrent la chose), on vous explique qu’un libraire bien intentionné va choisir spécialement pour vous et selon vos goûts un livre à vous faire découvrir.

Première étape : vous avez donc un long questionnaire à remplir sur vos auteurs favoris, gros ou petit livre, détente ou réflexion, vos attentes, vos rêves les plus fous… et bref, toutes vos habitudes littéraires. Pour ceux qui cherchent la petite bête, il y a même un champ libre à compléter, du genre « allez-y, lâchez-vous, dites-nous ce que vous voulez. »

Deuzio, il convient de choisir le libraire. Parce que oui, vous avez là encore le choix. Vous arrivez sur un écran regroupant plein de profils sympathiques où les libraires vont expliquer leurs spécialités et tenter de vous séduire. Pour ceux qui aiment le hasard, il est possible de laisser la Kube décider pour vous le libraire le plus adapté à votre demande. C’est ouf !

Et troisième étape : à vous de choisir si vous voulez recevoir le livre direct comme ça, cash, ou si vous préférez déjà que l’on vous soumette le titre en amont, par mail, afin que vous vérifiiez que ça tombe pile dans vos goûts. (et évitez les doublons chez soi par la même occasion.)

Voilà, votre commande est faite. Tous les mois, vous pouvez la modifier, selon vos humeurs, selon vos envies.

La Kube, choix des libraires (cliché provenant de leur site web)

Quand vous recevez la box, déjà, vous êtes fébrile. Quinze jours s’écoulent à peu près entre le moment où le livre est choisi par le libraire et l’instant heureux où vous réceptionnez le colis. Durant ces quinze jours, c’est un mélange entre l’usine chocolat-marmotte de Milka et la fabrique des jouets du Père-Noël. La Kube se prépare, collecte des goodies, des extraits inédits de roman, plein de bidules à joindre à l’envoi.

Chaque mois, c’est la surprise. Que vais-je trouver ?

Moi, ma première boîte contenait :

  • un joli livre choisi par un libraire de l’autre bout de l’hexagone, avec un mot sympathique pour me dire pourquoi j’allais l’aimer.
  • une carte postale pour que je puisse écrire à ce libraire et le remercier
  • Deux sachets d’infusion,
  • Une gaufrette sucrée toute douce
  • Un tote bag estampillé « la Kube »
  • Les premiers chapitres inédits d’un roman inconnu
  • Une petite revue mensuelle « Préface », présentant notamment un thème, un éditeur et un libraire du réseau Kube.
  • Un marque-page avec une citation d’auteur.

La Kube fonctionne soit par abonnement (ce que j’ai), soit par des coffrets spéciaux à thème, contenant plusieurs livres.

Bon à savoir : la Kube propose différentes formules : « poche », « grand livre » et aussi « enfant » pour que tout le monde puisse en profiter.

Et enfin : le système Kube permet de faire vivre et connaître les librairies de toute la France, qui sinon finiraient sans doute par être mangées par les grands distributeurs. La Kube soutient les petits producteurs, et rien que ça, c’est motivant.

Voilà. Je teste donc la Kube. (et j’en suis fier, vous l’aurez compris)

Ça va être encore une belle occasion d’augmenter le volume de mes piles à lire… (ô désespoir, elles ne diminuent jamais !) Et un bon prétexte pour m’obliger à lire plus souvent.

D’ailleurs, à Noël prochain, devinez…

Cette fois, chacun choisira SON livre en fonction de SES envies. Et moi, j’aurais toujours autant de plaisir à offrir ma joyeuse littérature en boîte.

5 commentaires sur « La Kube : la box des amoureux des livres »

  1. Mon premier bouquin reçu, c’est « Même les cow-girls ont du vague à l’âme » de Tom Robbins. Je voulais un livre avec un bon sens de l’humour et des personnages forts. Il paraît que je vais être servi.

    Pour les prix, je n’en ai pas parlé, parce qu’il existe pleiiin de formules différentes.

    Si j’essaie de tout regrouper ça donnerait :

    Abonnement Kube poche (le mien) : 15€/mois hors frais de livraison
    Abonnement Kube majuscule : 23€/mois hors frais de livraison
    Abonnement 7-11 ans : 16€/mois hors frais de livraison

    Les cartes cadeaux proposent des abonnements 1 mois, 3 mois, 6 mois ou 12 mois, avec des prix variant selon les formules choisies.

    Les coffrets ont tous un prix différent, tournant entre 30€ et 60€ selon le nombre de livres contenus. Il est possible aussi d’offrir des coffrets en cadeau.

    Et si on passe par un parrainage, on a une réduction de 5€.

    Pour mon premier coffret, le livre poche coûtait 11,50 € dans le commerce, si tu rajoutes à ça les goodies, plus une petite marge pour le service personnalisé, on arrive bien à 15 €, ça correspond au prix.

    Le mois prochain, ils vont sortir un coffret spécial Angleterre, je crois que je vais me laisser tenter. ^^

    J'aime

  2. Je pense que la limite de ce système sera ma capacité à suivre les réceptions de bouquin. Le dernier livre en cours, je l’ai commencé en août dernier, j’avance tout doux, je suis presque au bout. (Bon, ok, et il faisait 1 100 pages, aussi.)

    Donc si je reçois un livre par mois, je vais finir probablement par disparaître sous ma pile à lire d’ici quelques années. ^^ Je pense qu’il vaut mieux se faire des abonnements courts de temps en temps que d’en prendre un sur une trop longue durée.

    Pour les prix… Eh bien, ça dépend du budget de chacun, mais de toute façon, les livres « prix de vente » coûtent chers, à la base. Enfin, 15 € par mois pour se faire un p’tit kif, recevoir un livre spécialement choisi avec amour, et soutenir une cause humanitaire telle que la survie des libraires indépendants, ça vaut quand même le coup. 🙂

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :